samedi 3 juin 2017

Ma vie sans moi : Omara Portuondo

Aujourd'hui, seulement ça : un hymne à la désertion intérieure.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire