jeudi 31 octobre 2013

Zombie Jamboree




Halloween, Halloween, d'accord, mais un zombie jamboree, c'est quand même autre chose. Le premier en date est celui de Lord Invader en 1953, me dit-on. Celui-là vous vient des Bahamas, par Vincent Martin en 1957. Pour tropicaliser la têtes de vos potirons.

samedi 26 octobre 2013

Les classiques : la cumbia sampuesana


Quand on cherche à obtenir des informations précises sur tel ou tel morceau de cumbia, il y a vite de quoi s'arracher les cheveux. Par exemple, pour un classique d'entre les classiques comme la "Cumbia Sampuesana", je n'ai pas été fichu de trouver vraiment autre chose que le nom de son compositeur : Joaquín Betín. Mais après : où? quand? qui? je ne vous en dirai pas plus et je me contenterai de vous placer entre les oreilles ma version préférée (parmi celles que je connais) : celle d'Alfredo Gutierrez et ses accordéons dorés déjà évoqué sur ce blog, ainsi qu'une extraordinaire version mexicaine avec mariachi, claviers à tomber raide et cordes à l'avenant. Le nom du groupe : Mariachi Blanco y Negro, mais là encore je n'ai rien de plus à vous mettre sous la dent (si quelqu'un en sait plus, qu'il ne se gêne pas pour nous apprendre des choses - on prévoit des récompenses). Et en prime un "popurri" d'un quart d'heure de cumbia avec l'inoxydable Aniceto Molina qui commence, bien sûr, par la cumbia sampuesana. Cumbia's not dead!









vendredi 25 octobre 2013

Crossover : Bobby Womack / Eddy Arnold


Comme beaucoup de chanteurs soul, Bobby Womack a été gorgé de country durant son enfance. En 1976, il enfourche donc son canasson, met un galurin impeccable et consacre tout un album à la musique de la campagne. "Bouquet of Roses" est une réussite étonnante dans le genre, chanson de cœur brisé s'il en ait (j'aime assez les chansons de cœur brisé, vous aurez remarqué). Il l'a empruntée à Eddy Arnold qui en avait fait un hit en 1948 et La Cellule, bonne fille, en profite pour vous glisser aussi la version originale, excellente au demeurant.



lundi 21 octobre 2013

Steve Gunn

 
La coupe de cheveux ou la voix pas trop, mais pour le reste, on se croirait pile poil en 1969. Steve Gunn est adepte d'une forme de psyché sobre (ce qui est presque une contradiction dans les termes) emballant, on vous le conseille. En plus, il passe souvent à Paris régulièrement attiré dans le coin par Ali Fib Gigs. A suivre.

vendredi 11 octobre 2013

Les classiques : Am I Blue? et Libby Holman


Chanson renversante, "Am I Blue?" écrite par Harry Hakst et Grant Clarck en 1929 a d'abord été chantée par Ethel Waters qui la joue dans le film On With The Show. La voix est superbe mais l'orchestration trop convenue à mon goût. Je vous propose donc de fondre sur la version enregistrée la même année par l'extraordinaire actrice Libby Holman. Le timbre de voix est un peu classique, mais les arrangements plus sobres avec notamment une guitare hawaïenne sont une grande réussite.


Deux mots sur Libby Holman, personnage haut en couleur s'il en est. Cultivant l’ambigüité sur le plan racial, la jeune actrice d'origine juive passe pour noire dans une certaine presse, "rien ne m'aurait fait plus plaisir", réagit-elle. Et de fait, elle multipliera les reprises de vieux blues et jouera plusieurs année avec Leadbelly, puis Josh White, devenant au passage une militante très engagée du Mouvement des Droits Civils. Affichant sa bisexualité, son histoire amoureuse est aussi une des plus mouvementée que l'histoire ait retenue. Les amateurs de rebondissements ont là de quoi se mettre sous la dent.

Mais revenons à "Am I Blue" rapidement devenu un standard. Parmi ses nombreuses versions, en voici deux à classer dans la catégorie sublime : celle de Billie Holyday en 1941, géniale as usual, et celle de Hoagy Carmichael rejoint au cours du morceau par Lauren Bacall. C'est dans Le Port de l'Angoisse d'Howard Hawks, mais vous vous en souveniez bien sûr. Comment auriez-vous pu oublier?





lundi 7 octobre 2013

En Auvergne : Maladie Wargasm


Contrepoint nécessaire au post précédent, celui-ci est consacré aux jeunes gens en colère de Maladie Wargasm (merci à Benoît de l'avoir signalé en son temps). Ils n'ont pas fait long feu dans le secteur, mais avaient la rage, les gars. Le reportage de France 3 sur les punks cantalous est loin d'être affreux et c'est une bonne surprise de s'apercevoir qu'en 1983, l'antenne régionale n'était pas aussi formatée que ça. C'est l'INA qui régale :

la vidéo est ici.

mardi 1 octobre 2013

En Auvergne - L'Orchestre Edmond Clapier



C'est à Douze, hameau de la commune de Paulhac, sur la haute Planèze, que La Cellule d’Écoute entame sa rubrique ultra-localiste consacrée aux riches heures de la musique populaire auvergnate avec le cultissime Orchestre Edmond Clapier, présenté par l'irremplaçable Pierre Bonte. "Bonjour, bonjour, c'est le bal qui commence" (c'est Marie, la mère, qui donne ce la là). Allez donc voir la vidéo tant qu'elle est encore
et sinon procurez-vous l'indispensable DVD de l'animateur où elle figure.

A suivre...