jeudi 27 mars 2014

Les classiques : le Lagos Mozart Orchestra


L'orchestre Mozart joue à Lagos dans les années 30 une musique de brass band. On se croirait presque à la Nouvelle-Orléans, le côté fanfare militaire est bien présent, et ce n'est pas loin d'être déjà du high-life. La plongée proposée est dépaysante. Qu'elle se fasse sous le patronage du grand musicien baroque de Vienne rajoute une cuillerée d'incongruité absolument magnifique. Ecoutez donc :


Le morceau a inspiré plusieurs autres musiciens. En 1960, Babatunde Olatunji en fait une adaptation sur son Drums of Passion, succès planétaire à la clef, disque lui-même massivement pillé par Gainsbourg sur le néanmoins excellent Gainsbourg percussions (Résumé de l'affaire : ici). Plagiat au carré? Rafraichissez-vous la mémoire avec les vidéos ci-dessous.






dimanche 23 mars 2014

Horloge biologique



Je ne sais pas si ça vous fait ça à vous aussi, mais moi le printemps me met dans de drôles de dispositions cette année. Une amie m'écrivait il y a quelques jours que nous n'étions peut-être autre chose que des plantes vivaces, considération faite de la définition suivante : "peut vivre des années, subsiste l'hiver sous forme d'organes spécialisés et chargés en réserve, se réveille au printemps". J'ai dû faire de sacrées réserves car je me sens comme une plante sautillante ce matin et l'envie me prend d'écouter des choses un peu bêtes pourquoi pas, mais doucement euphorisantes. Des choses à se caler dans la tête avant d'aller au lavomatic ou de faire un footing, des choses légèrement improbables comme un doo-wop jamaïcain ou un calypso nipponisant. Le premier sera d'un duo très inconnu, Montey & Roy, le second du magistral Mighty Sparrow. Voilà, vous êtes parés pour votre dimanche.



jeudi 20 mars 2014

Sublime : Mary Love





Slow, vous en reprendrez bien une louche. Les cordes, le petit piano comme sorti d'un BO de Morricone au milieu du morceau, tout est là pour lui donner une puissance extraordinaire. Si votre palpitant reste calme, vous êtes une pierre.